Quand je marche en talons hauts, que se passe-t-il vraiment dans mon corps ?

Zoom sur la marche en talons hauts  👀

On utilise souvent le terme « marcher » avec des talons hauts, en sous-entendant que cette « marche » est identique (à peu de chose près) à celle effectuée pieds nus ou encore à plat.

Je qualifie la marche en talons hauts de « marche des phalanges » (les orteils). En effet, haut perchée, c’est bien nos orteils qui effectuent la plus grande partie du boulot.

Mais pourquoi ces tous petits os ont t’ils une telle influence sur la marche en TH ?

Les répercussions des talons hauts sur le corps vont bien au-delà de l’aspect purement esthétique.

Quatre de nos sous-système sont appelés en première lignes :

Système squelettique

Le talon (calcanéum) surélevé modifie le centre de gravité, conséquence le squelette bascule en avant.

scanner-pieds-talons-hauts

En talons hauts ce sont les phalanges (os des orteils) qui sont le plus proche du sol. En position statique ou en mouvement, ils portent la quasi totalité du corps.

Ainsi, quand ceux-ci sont compressés dans des escarpins inadaptées, ils ne peuvent plus se déployer ni se contracter correctement et chaque pas devient un véritable défi (risques accrus d’inflammation osseuse, oignon plantaire).

Système musculaire

Le pied termine notre corps, supporte la totalité du poids de celui-ci. Il est composé de 20 muscles responsables de nos mouvements. Quand ceux-ci sont malmenés (escarpins pas adaptés, absence d’entretien etc…) on s’expose à des complications comme par exemple l’inflammation musculaire.

squelette-pied-muscle

Lors de la marche en talons hauts, les muscles des pieds et des mollets viennent en renfort aux phalanges.

photo-mollets-femme
Les muscles des mollets ressortent davantage

Système respiratoire

Les mauvaises habitudes de posture associées à certaines peurs (de tomber, d’être ridicule etc..) influencent  directement sur la façon de respirer.

L’ingrédient fatal 😨

La peur – posture inadéquate – escarpins inadaptés = Augmentation de la fréquence cardiaque = La respiration devient rapide et irrégulière = mauvaise oxygénation des muscles= tension dans tout le corps = augmentation des risques d’accidents.

Le simple faite de s’arrêter 30 secondes inspirer et expirer profondément suffit souvent à corriger naturellement la posture.

illustration-schema-respiration

Je vous invite vivement à vous intéresser aux bienfaits de la respiration* sur l’ensemble du corps, c’est extraordinaire !

Système nerveux

Notre corps est entièrement recouvert de nerfs, il n’y a pas un endroit qui n’en possède pas, vous donner un chiffre ? En gros commencez à les compter maintenant, je ne suis pas sûr que vous ayez fini dans 10 ans 😂! Le système routier le plus performant, la quantité d’informations reçues et diffusées est juste hallucinante !

Zoom sur la partie qui nous intéresse, les nerfs des pieds

Les orteils sont encerclés de nerfs, je les nomment les nerfs inter-phalanges ou plus simplement nerfs inter-orteils.

os-de-pied-avec-la-vue-de-perspective-de-vaisseaux-sanguins-et-de-nerfs

Bien choisir et apprivoiser ces escarpins a (en autre) pour objectif d’éviter des complications comme la compression des nerfs inter-phalanges.

Une des premières conséquences porte sur la démarche. En effet, celle-ci devient lourde et hésitante (la souffrance devient insoutenable !).

Au début de ma carrière de shoes-attractive je ne faisais pas attention à tous ces détails, je persistais à en vouloir à la boutique qui m’a vendu ces satanée chaussures 😱 !

illustration-nerfs-du-pied

La marche naturelle – à plat

Lors d’une marche naturelle (pieds nus) ou avec des chaussures plates, le sol accueille dans un premier temps le talon. Le pied se déroule ensuite sur toute sa longueur et fini par quitter le sol par les orteils.

La marche artificielle – en talons hauts

En étant perchée sur des talons hauts, le talon ne fait qu’effleurer la surface du sol puis très rapidement l’avant du pied prend le relais.

Contrairement aux idées reçues, au cours de l’activité de marche c’est l’avant du pied qui supporte la quasi totalité du poids.

Le centre de gravité est inévitablement modifié puisqu’on ne se tient plus que sur « la pointe des pieds »  d’ou l’importance de contrebalancer en se tenant bien droite aidé notamment des muscles posturaux.

Je rentre davantage dans le détail du processus de la marche haut perchée en deuxième partie de la vidéo ci-dessous.

Excellent visionnage !

En conclusion

La marche en talons hauts n’est pas naturelle pour le corps, celui-ci à besoin de « concentration » afin d’offrir la plus belle des démarches, et oui on ne dirait pas comme ça !

Faites des talons hauts des alliés au service de notre féminité et NON le contraire.

Talondoux-08

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir l’actualité sur les formation TALONDOUX

 

 

*lien d’affiliation amazon.fr

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s