Le Dr HOUSE de nos escarpins – Le cordonnier

L’un des plus vieux métier du monde 👀

PLUS VIEUX MEDTIER
L’atelier d’un cordonnier, gravure d’Abraham Brosse – France vers 1635

 

Pourquoi « Cordonnier » ?

Une petite histoire simple que j’aime bien raconter, l’appellation « cordonnier » vient du mot « corde ». En effet, les premiers cordonniers utilisaient de la corde pour fabriquer les chaussures*.

Les premiers clients

Dès que l’homme ressentit le besoin de se chausser, des petites mains confectionnèrent nos premières savates (voir l’article sur l’origine de la chaussure à talon haut). La confection est sur-mesure, les cordonniers bottiers rivalisent de créativité.

À la cour de France sous l’ancienne monarchie, les créations font un véritable carton !

Mais la naissance de la production en série au XIXe siècle marque un tournant dans le métier. Et oui ! Nous rentrons dans l’air de la chaussure standardisée. Cette accessoire est le tout premier article de prêt-à-porter à être vendu dans les boutiques spécialisées.

Deux métiers à distinguer

Le cordonnier dit « classique » opère principalement dans les actions suivantes :

Le cordonnier peut également proposer d’autres prestations, telles que les services de serrurerie (confection de clé standard) ou encore tampons et plaques professionnelles.

Le cordonnier bottier. Du stylisme aux finitions, ce professionnel de la chaussure va jusqu’a la fabrication intégrale et sur-mesure. Comme le cordonnier, le bottier se charge également de l’entretien et de la réparation.

Top TH
Confection d’une paire d’escarpins

Pourquoi lui confier régulièrement nos chaussures à talons hauts ?

La production en série est responsable de nombreux problèmes liés au port de talons hauts.

Aujourd’hui le pied doit absolument rentrer dans la chaussure et ce, peu importe les risques (écrasements des orteils, compressions des nerfs, inflammations osseuses etc). Le pied et ses courbures ne sont plus vraiment honorés.

Le cordonnier soigne, protège et élargit nos escarpins.

Alors avant de les jeter, vérifiez si elles peuvent être sauvées. Votre porte monnaie vous dira également MERCI 😉.

 

Il ne manque plus qu’une mutuelle « shoes-attractiv » parce que nous le valons bien !

Mon docteur et moi

Après chaque sortie, je scrute mes chaussures tel un inspecteur à la recherche de traces ADN. Je tourne et retourne l’escarpin, je vérifie l’état général en particulier le bonbout et le bout dur (des escarpins, je préfère vous le préciser 😅).

Si je remarque quoi que ce soit d’anormale, comme par exemple :

  • Stabilité douteuse de la tige
  • Coutures qui commencent à lâcher
  • Usure prématurée de la semelle

Je cours immédiatement chez mon docteur cordonnier pour remédier au problème. Une vrai maniaque ! 😌

À me voir arrivée toutes les semaines, celui-ci me propose rapidement une carte de fidélité, si si c’est pas une blague ! Cela fait bien 10 ans maintenant que je renouvelle ma carte environ tous les 2 mois.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre cordonnier de quartier,  ils font des merveilles à nos petites princesses !

Voila mes « shoes-attractiv », non seulement vous connaissez vos chaussures mais aussi le médecin de celles-ci en qui vos escarpins peuvent avoir toute confiance.

 

 

 

*lien d’affiliation amazon.fr

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s